Un mariage ensanglanté

Légende apporter par Géraldine MErci a toi et surtout pas mal du tout emoticone

 

Ca s’est passé le 9 Décembre 1972 ; dans le petit village de Replonges près de Mâcon. Si vous connaissez, vous savez que la salle communale est mitoyenne de l’église et du cimetière. L’ambiance était plutôt gaie ce soir-là, puisqu’on célébrait le mariage de Jérome et d’Erika. Mais rien n’allait se passer comme prévu.

Déjà, la cérémonie avait été marquée par des faits bizarres : l’organiste avait commencé par jouer une marche funèbre, avant de se reprendre ; un cierge était tombé sur la bible du prêtre, qui avait pris feu au moment même où celui-ci lisait l’évangile selon St Marc, 10.19 « Tu ne tueras point ». Et le plus surprenant, était la disparition momentanée de Yann, un enfant de 7 ans turbulent et un peu névrosé que les mariés avaient eus avant leur mariage… il avait échappé à la vigilance de la sœur d’Erika, et on l’avait retrouvé un peu plus tard, devant la crypte de l’église, ses vêtements blancs maculés de sang. Il n’avait pas su dire comment c’était arrivé, si ce n’est répéter « Neige » plusieurs fois. « Il a dû ramasser un animal mort », avait été la conclusion générale.

Mais, vers deux heures du matin, le courant a sauté. Plus de musique, plus de lumière. Le marié, qui voulait que la soirée soit réussie, s’est proposé pour aller remettre les plombs, de l’autre côté de l’église, près du cimetière.

Mais au bout d’un quart d’heure d’attente, le marié ne revenant pas, les convives ont commencé à s’inquiéter. Et là, tout à coup tout le monde entend un hurlement. Le père du marié et la mariée se ruent dehors, pour s’apercevoir que Neige, le chat de la mariée a été mutilé et est cloué par un couteau sur la face extérieure de la porte de la salle, et là tout le monde comprend d’où vient le sang sur les vêtements du petit enfant… La panique commence à gagner tout le monde, surtout que la salle est toujours plongée dans le noir, et que les hurlements continuent…

Les hommes s’arment de bâtons, de couteaux, et font le tour de l’église. Ils découvrent dans le cimetière le marié empalé sur une croix fichée au fond d’une tombe juste creusée, à l’agonie et qui hurle à la mort. Sur la pierre tombale en face de lui, une flaque de sang, avec des restes de la fourrure d’un chat…

Les secours sont appelés, et dans la confusion qui s’ensuit, on s’est rendu compte que le jeune Yann avait à nouveau disparu… On ne l’a jamais retrouvé. Certains ont affirmé qu’il avait été vu dehors pendant la soirée, avec le couteau qui avait servi à accrocher le chat. Au cours de l’enquête qui a suivi, des témoins de la scène ont indiqué qu’il avait été très bizarre ce soir là, comme possédé. Un enfant si sage, d’habitude…

Rappelez-vous : et si finalement, les enfants, nos enfants, étaient ceux dont il nous faut le plus se méfier ? Eux qui sont si sages, d’habitude…



sodail couture |
pecheur33 |
porcelina |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Chiara
| Les apprentis comédiens
| mes ouvrages