Albert fish

Voila un cas très particulier de cannibalisme, ce grand père très spécial vous ferras voir d’un autre oeil tout nos petit grand- père si calme et sage que l’ont a souvent l’occasion de voir ou de côtoyer tout les jours. ATTENTION AUX AMES SENSIBLES

Découvrez la biographie de Albert FISH

Albert Fish, né le 19/05/1870 (mort le 16/01/1936) est un célèbre tueur en série et cannibale américain. Il a vie une vie entièrement dévouée aux perversion sexuelles sous toutes les formes : pornographie, fétichisme sexuel, voyeurisme, sadisme, masochisme, flagellation active, auto castration, bestialité, prostitution, coprophilie, coprophagie, bien sur cannibalisme.

Albert déclare être issu d’une longue famille de malade mentaux. Il est le plus jeunes d’une famille de quatre enfants, ça mère étant incapable de s’occuper de lui, elle le met dans un orphelinat ou il est fouetté et battu. Il se marie en 1898, il aura 6 enfants

Il est arrêté en 1930 pour obscénité, un médecin l’analyse et déclare qu’il est sadomasochiste : il se livrait a l’auto-mutilation, s’introduisait des aiguilles dans le corps, la plupart du temps autour de ses parties génitales. Albert Fish dis qu’il essaya de mettre une aiguille dans le scutum mais que ce fut trop douloureux, et il avait des aiguilles dans son bassin. Il introduisait aussi des boules de cotons imbibées d’essence dans son rectum pour ensuite y mettre le feu, il se fouettait avec une planche truffée de clous jusqu’au sang. On a dis qu’il consommait non seulement la chair de ses victimes, mais également leur urine, le sang et leurs excréments.

Ses meurtres comprennent souvent une longue torture avant la mise à mort de ses victime. Il attachait les enfants et les fouettait avec une ceinture coupée à moitié avec des ongles collés dedans pour « attendrir la chair pour la cuisine ». On ne sait pas exactement combien de victimes il a fait, son psy de l’époque avec qui Albert noua des relations de confiance réelles et profondes, pense que ce nombre dépassait 400, ce qui dans ce cas, propulserait ce cannibale mangeur d’enfants au rang du plus grand criminel de tout les temps.

Parmis la multitude d’atrocités qu’il s’égrainent au fil des audiences, relevons certain cas :

- Grace Budd, 10 ans :Il « emprunte » la fillette à ses parents, leur faisant croire à une fête d’anniversaire, ils ne reverront jamais plus leur enfant.
Il emmène la fillette avec lui à la gare et tous deux prennent le train pour Westchester. Arrivés à destination, ils se rendent à Greenbourgh. Albert Fish y a repéré depuis longtemps une maison à l’écart, près d’un bois, abandonnée depuis plusieurs années.
Depuis le matin, il porte sur lui un paquet. C’est ce qu’il appelle lui-même « les instruments de l’enfer » : une scie, un hachoir et un couteau à désosser de boucher.
Tandis que la gamine cueille quelques fleurs dans le jardin, il monte au premier, se déshabille pour éviter les éclaboussures de sang et l’appelle par la fenêtre. Elle monte. Immédiatement, il s’en saisit, la bat, l’étrangle puis la saigne.
Il recueille le sang qui gicle de la gorge dans un vieux bidon de vingt litres. Il coupe ensuite le corps en trois : la tête, et le tronc sectionné en deux au niveau du nombril. Il prélève quelques morceaux de chair sur les avant-bras et rentre chez lui les préparer avec des carottes et des pommes de terre, non sans avoir ajouté un bouillon en cube.
Pendant plus d’une semaine, il va retourner tous les jours à la maison abandonnée se réapprovisionner en chair et organes humains, qu’il ramène à son domicile et mange après préparation, allongé sur son lit. Au bout de quelques jours, le cadavre éparpillé de la petite fille commence à faisander et des centaines de mouches y font leurs œuvres. Aucune importance, il ne cesse de varier les recettes. « Ces repas me mettent dans un état d’orgasme perpétuel. »Il fut exécuter sur la chaise électrique, le 16/01/1936 et on dû si reprendre à 2 fois à cause de courts-circuits occasionnés par les aiguilles qu’il avait planté dans son corps.

extrait de jesuismort.com

Mauvais sort : la chaise de la mort

la tante morte

C’était la première fois depuis la naissance de leur enfant que ce jeune couple partait en vacances. Ils avaient demandé à la tante de la jeune femme de garder leur bébé durant leur séjour, ce qu’elle accepta avec joie.Le jour du départ arriva, mais la tante n’était pas encore arrivée. La jeune femme décida donc de téléphoner à sa tante pour voir si elle était en route, car leur avion décollait dans quelques heures.La tante lui répondit qu’elle n’avait pas vu l’heure, et quelle partait immédiatement. Comme le temps pressait et que la tante n’avait que quelques kilomètres a faire, le jeune couple partit pour l’aéroport.Au bout de deux semaines, les jeunes parents étaient heureux à l’idée de retrouver leur enfant.
Quand ils arrivèrent chez eux ,ils trouvèrent leur bébé dans sa chaise… mort. La tante était morte dans un accident de voiture en allant chez eux le jour de leur départ.

sodail couture |
pecheur33 |
porcelina |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Chiara
| Les apprentis comédiens
| mes ouvrages